Blog-it
Quoi de neuf ailleurs ?
Utilisateurs en ligne

Archive pour mai 2010

Rapide, bon, compatible Dukan  !

Ingrédients :

  • 250g de blancs de poulet ou de dinde
  • cornichons
  • 10cl de yaourt
  • épices au choix (à la surpise générale j’ai mis de l’estragon)
  • 1 ou 2 carrés de fromage fondu allégé bien sûr

Faire dorer quelques minutes les blancs de poulet à la poêle. Mettre tous les ingrédients dans le blender et mixer. ne pas faire l’impasse sur les carrés de fromage car sinon ça risque d’être vraiment sec.

Mettre au frigo pour quelques heures et déguster !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

La vie est bien faite (parfois). J’avais une furieuse envie de me lancer dans les croissants maison depuis un moment et ce mois-ci je suis tombée sur une recette tout en photos dans le dernier numéro de Elle à table.

C’est parti !

ingrédients :

  • 500g de farine T45 (la plus commune)
  • 60 gr de sucre en poudre
  • 12g de sel (2 c à café)
  • 10 gr de lait en poudre (j’ai mis de la poudre de lait entier tant qu’à faire )
  • 100g de beurre ramolli
  • 250 de beurre froid
  • 25g de levure fraîche
  • 1 oeuf pour la dorure
  • 230 g d’eau froide

J’avais déjà essayé de faire des pâtes feuillettées et autres croissants avec du beurre classique et ç a été un bel échec. Depuis j’ai assisté à un cours chez un pâtissier qui a en plus l’immense bonne idée de vendre des produits pro dont de la margarine speciale feuillettage (c’est à dire quelle est sèche). Je ne garantis pas la réussite avec du beurre classique…

dans le bol du robot : (ou à la main)

  • la farine
  • le sucre
  • le lait en poudre
  • le sel
  • la levure émiettée
  • le beurre mou (les 100G)

On met le crochet pétrisseur et on mélange en ajoutant l’eau tout doucement à vitesse moyene pendant 6 minutes. La pâte doit être bien homogène et se décoller des bords du batteur.

   

On l’étale ensuite sur le plan de travail en forme de rectangle, on la filme et on la met au frigo pour deux heures.

Quelques minutes avant la fin de ces deux heures, on sort le beurre et on l’étale (comme on peut!!) en un rectangle d’à peu près 20 cm sur 30cm. Moi j’ai triché, mon beurre est vendu en plaque assez fin, j’ai donc coupé 4 rectangles de 10cmX15cm et les ai assemblé.

   

On sort la pâte du frigo et on l’étale en un rectangle de 60cm sur 20cm. Et oui j’ai sortie la règle ! On peut fariner le plan de travail pour que la pâte ne colle pas trop mais on évite d’en mettre beaucoup (de la farine), ce n’est pas bon pour le feuilletage.

Une fois la pâte étallée, on dépose le beurre sur la moitié et on referme pour enfermer le beurre. Cete opération est important, il faut que le beurre soit bien enfermé sinon il se sauve le vilain ! Donc on appuie bien sur les bords.

 

Et on étale ! On peut fariner le plan de travail mais pas trop. Là aussi il faut être prudent et ne pas déchirer la pâte, ni faire sortir le beurre. Une astuce apprise pendant le cours : on commence par appuyer sur le beurre pour l’applatir un peu. Ensuite on étale la pâte (dans le même sens c’est à dire de haut en bas, pas de droite à gauche). Vous allez continuer à voir le beurre en dessous de la pâte. On étale jusqu’à une épaisseur de 6-7 mm. Et oui j’ai de nouveau sorti la règle !

On a donc un long rectangle devant soi et on  replie la partie basse à 1/3. Ensuite la partie haute de façon à ce qu’elle touche la partie basse relevée. Et ensuite on replie tout ça en deux. On prend soin d’enlever la farine avec un pinceau.Si vous avez suivi on a maintenant 4 épaisseurs de pâte. On remet au frigo pour une heure (en ayant filmé la pâte).

      

On ressort la pâte et on remet la fermeture à droite. On étale de nouveau jusqu’à une épaisseur de 6-7 cm. Et là on replie un tiers de la pâte vers la haut et on recouvre avec la partie haute. On filme et hop au frigo une heure (c’est bientôt fini).

On re re ressort la pâte et on l’étale en un carré de 40x40cm, qu’on va ensuite découper en deux bandes de 20x40cm.

Ensuite il s’agit de découper ces bandes en triangles de 5cm de base (ce qui donne des petits croissants si on veut des plus grands on prend une base plus grande). On roule ces triangles en partant de la base vers la pointe (pointe qu’on met en dessous pour que le croissant gonfle bien).

      

On met nos petits croissants sur des plaques de cuisson et on laisse lever dans le four éteint jusqu’à ce qu’ils aient doublé de volume (deux heures).

Oui j’ai fait des petits pains au chocolat aussi ;)

Il suffira ensuite de les dorer avec l’oeuf, et de les enfourner 12 à 15 min dans un four préchauffer à 170°.

   

Ces croissants sont délicatement briochés et j’ai vraiment retrouvé le goût des croissants du boulanger près de chez moi. J’étais donc très fière !

On oublie complètement qu’on est au régime et on déguste !

  • le sucre
Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit retour de Dukan après toutes ces cochonneries ;)

La recette est on ne peut plus simple. Elle contient un toléré à savoir la maizena. Elle permet de se faire plaisir avec de la sauce onctueuse sans flinguer son régime. Quand je pense à la recette « normale » de béchamelle….

On prend des moules surgelées. (décongelées)

On réalise une béchamelle Dukan

  • 50 cl de lait écréme of course
  • 40 de maizena
  • un peu de fromage râpé allégé
  • épices au choix (j’ai mis un mélange Ducrocq acheté en angleterre donc pas de la marque Ducrocq mais c’est pareil)

Ensuite il suffit de mélanger les moules avec la béchamelle et passer le tout au four position grill quelques minutes. J’ai mélangé le fromage râpé dans la bechamelle et pas mis sur le dessus car j’ai remarqué qu’il avait tendance à griller plus qu’à fondre.

   

Rapide, facile et Miam !

Rendez-vous sur Hellocoton !

MA recette fétiche de mousse au chocolat (incompatible Dukan hein ne rêvons pas).

ingrédients :

  • 200g de chocolat (à pâtisser)
  • 100g de sucre semoule
  • 1 pincée de sel
  • 6 C à soupe de crème fraîche
  • 5 oeufs

On fait fondre le chocolat au bain marie. Attention le bol contenant le chocolat ne doit pas toucher l’eau et l’eau ne doit pas bouillir. Il faut être délicat avec le chocolat hein !

Dans un bol on fouette le sucre avec les jaunes d’oeufs.

Une fois que le chocolat est fondu et refroidi, on le mélange avec les oeufs et on ajoute la crème fraîche.

Pendant ce temps on fait monter les blancs en neige ferme.

On mélange ensuite délicatement le chocolat aux blancs en neige.

Alors là c’est au choix, soit vous mettez tous les blancs d’oeufs si vous voulez une mousse légère, légère soit vous en mettez un peu moins. Sur la photo j’ai mis 4 blancs d’oeufs.

   

J’aime beaucoup cette mousse car elle a une certaine texture. Ca n’est pas la mousse dans le genre nuage. C’est une mousse qui se tient. C’est pas une mousse de fillette ça !! Et c’est délicieux !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La vie est faite de hasards. L’envie me titillait de faire des croissants depuis que j’avais assisté à un cours sur la pâte feuillettée. Et en lisant le dernier « elle à table » je découvre une recette illustrée (de croissant donc) de Christophe Felder.

Quel rapport avec un marbré choco-vanille me direz-vous ? Et puis les croissants ont été une telle réussite que je me suis prise de passion pour ce pâtissier. (je le connaissais mais je n’ai aucun de ses bouquins c’est dire s’il m’interessait avant ça …)

J’ai donc tenté cette recette trouvée dans le numéro 69 de « elle à table ».

ingrédients :

  • 90 g de beurre  (Le beurre n’est pas fondu donc je l’ai coupé en tous petits morceaux)
  • 1 gros oeuf
  • 190 g de sucre semoule
  • 2 c à café de vanille liquide
  • 1c à soupe de cacao (j’ai mis du amer)
  • 1 pincée de sel
  • 12 cl de crème liquide
  • 140 g de farine
  • 1 c à café rase de levure chimique

On préchauffe le four à 180°.

On met tout (sauf la vanille et le chocolat of course) dans un robot et on mixe (où on mélange selon qu’on utilise un robot batteur ou un mixer) jusqu’à ce que la pâte soit lisse.. On sépare ensuite la pâte en deux. Dans l’une on met le cacao, dans l’autre la vanille.

On enfourne dans le four à 160° (oui c’est pas la même température, je sais pas si c’est une faute de frappe mais j’ai tout fait comme c’était écrit). Et on fait cuire 40min (enfin comme d’hab on vérifie  car ça change beaucoup selon les fours).

Temps d’exécution : 10 min vaisselle comprise (enfin presque !)

Verdict :

Toujours trop impatiente,  j’ai essayé de démouler trop tôt le gateau (traduction ça s’est tranformé en gateau en miettes ;) . Alors … j’en ai refais un pour qu’il soit présentable ici (et ça ne sera pas perdu !).

En miettes ou en cake, ce marbré est trop rapide, trop bon.

Felder est en passe de devenir mon nouveau chouchou !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Toujours cette petite obsession du « c’est moi qui l’ai fait« : aujourd’hui les pâtes fraîches.

La recette est enfantine, on mélange tout au robot.

C’est du coté de l’exécution que ça se complique.

Mais quand on est bien équipée…

Ceci est donc mon amour de robot avec le dernier accessoire à pâtes qui est sorti dernièrement et qui permet de faire des pâtes de forme différente (fusilli, spaguetis, macaronis etc…). L ‘accessoire est très cher mais bon c’est pour mon robot chéri !

D’habitude ma recette est hyper simple: 300g de farine, 3 oeufs, huile d’olive, sel.

Mais là j’en ai trouvé une dans ce livre :

Oui c’est un des participants de Top Chef sur M6.

Et j’ai eu envie d’essayer. Ca sera spaguetis !

ingrédients :

  • 400 g de farine
  • 50 g de polenta fine
  • 4 oeufs
  • huile d’olive
  • sel

Alors normalement pour faire des pâtes il faut tout mélanger et passer cette pâte dans un laminoir plusieurs fois etc…

Mais là c’est pas le principe de cet accessoire (il existe le laminoir kitchenaid que j’ai aussi bien sûr, on en reparlera). Il suffit de mettre des boulettes de pâtes et les spaguettis sortent tout seul.

Il faut donc attraper les pâtes en ne les faisant pas se coller et les couper avec le coupe fil prévu.

L’accessoire est très bien conçu, la seule difficulté c’est d’entreposer ces pâtes ! (il faut pas hésiter à mettre pas mal de pâte dans l’appareil sinon les spaguetis sont trop fins et se cassent).

Je vous conseille fortement d’acquérir un tacapasta si vous vous lancez car sinon c’est un peu le binz pour entreposer les pâtes. (en fait avec un tacapasta c’est aussi parfois le binz…).

 

Le tacapasta c’est le truc bleu sur la droite.

et ça ce sont les tiroirs de ma cuisine quand le tacapasta est plein !

Ensuite on peut les cuire de suite  (je mets la recette pour faire cuire des pâtes non hein ?!) ou les laisser sécher avant de les manger (elles se gardent une semaine).

Mon amoureux, grand connaisseur en matière de pâtes, a dit qu’elles étaient délicieuses donc  nouvelle recette adoptée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une petite recette vite faite, bien faite ! Inspirée de ce blog. Et compatible avec notre Dukan chéri !

Ingrédients :

  • 100g de crevettes crues (décortiquées mais faut-il vraiment le préciser..)
  • 4 ou 6 bâtons de surimi
  • 1 petit suisse
  • du paprika, du sel (pas trop hein Dukan n’aime pas!) ou tout autre épice de votre choix, l’important est d’aromatiser pour que ça ne soit pas fade.

On mets tout ça dans le blender, on mixe.

Ensuite on verse dans des moules à empreintes individuelles. (ici madeleines et demi-sphère)

Et on fait cuire à la vapeur (four vapeur, panier bambou, cuiseur vapeur…) jusqu’à ce qu’elles soient fermes. Recouvrez votre moule de papier film car sinon elles seront trop humides.

C’est léger, c’est bon , c’est customisable à souhait !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je persévère donc dans la confection de pain au levain avec quelques variantes pour trouver ma recette parfaite.
Mon levain (george oui George What else?), est maintenant nourri à la farine de blé T65.

Il est recommandé sur différents blogs de nourrir le levain de son poids en farine et en eau chaque jour. Oui mais ça voulait dire qu’il fallait jeter du levain chaque jour (sinon il grossit de jour en jour!) mais moi je voulais pas le jeter mon bébé ! Donc j’ai voulu faire ma maligne et le nourrir que de 30 grammes d’eau et de farine chaque jour… Résultat mon levain s’est affaibli bien sûr! (mince tout le monde avait raison alors??). On se rassure je suis rentrée dans les clous et désormais je jette un peu (beaucoup) de mon levain chaque jour…

J’ai vu sur plusieurs blogs des façons d’utiliser ce surplus (crumpets etc) donc je testerai mais pas tout de suite.

Donc pour ce deuxième pain j’ai changé de méthode et de cuisson !

La méthode  (dite méthode 123) que j’ai choisi se veut simple comme chou et en effet. Il suffit de peser son levain, mettre le double de son poids en eau et le triple en farine , plus un peu moins de 2% du poids de la farine en sel.

Mon levain pesait 210g donc 410g d’eau et 630 g de farine (T65) et 12g de sel et une cuillère à soupe de gluten (les farines françaises sont à priori faibles en gluten donc ça compense)

J’ai copié ma méthode sur celle de clothilde du magnifique blog « chocolat et zucchini » . Je vous renvois donc à son blog en toute confiance.

J’ai aussi testé une autre cuisson qui est celle de la cuisson en cocotte. (plus 4 petits pains cuits dans moule en fer).

J’ai aussi réglé differement mon four c’est à dire que j’ai mis la cuisson par la sôle pulsée (la cuisson par le bas permet au pain de mieux gonfler). Température 230°.

Bilan :

    

La cuisson par la sôle ne vaut pas la cuisson en vapeur alternée (j’ai un four vapeur et franchement pour le pain ça change tout). Pareil pour la cuisson cocotte, c’est certainement très interessant mais pas quand on a un four vapeur.

Le goût était  beaucoup mieux levé et moins acide (puisque levain nourri à la farine de blé T65). J’ai plus pétri la pâte cette fois mais je n’ai pas trop vu la différence dans la structure. Il faut que je m’applique encore plus!

Bref : je progresse, j’adopte la méthode 123 qui est bien pratique, je reprends la cuisson « vapeur alternée ». Et je m’applique encore pour le pétrissage. (j’ai appris aussi qu’il est important de mélanger les ingrédients sauf le sel , d’attendre 30 minutes et d’enfin mettre le seul, c’est l’autolyse je crois)

Je tiens le bon bout moi je vous le dis !

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai vu la recette des céréales Dukan sur quantité de blogs sans trop y porter d’attention(ce qui fait que je ne peux pas exactement vous dire où), et puis je me suis retrouvée un jour, en fin d ‘après-midi sans avoir mangé mon son.

Voulant éviter de les manger le soir, j’ai repensé à ces céréales et me suis lancée.

Ca été une réussite et depuis je les ai mangé à toutes les sauces. Autant sucrées que salées donc (j’ai vachement bien trouvé le titre de mon papier non?)

Recettes de base :

  • 2 cuillères à soupe de son d’avoine
  • 1 cuillère à soupe de son de blé
  • 1 oeuf
  • garniture au choix (voir la suite du post)

On touille le tout, ensuite on étale en une fine couche sur du papier sulfurisé et on met au four à 200° pendant une vingtaine de minutes en retournant la plaque à mi-cuisson. (le temps de cuisson dépendra de votre four bien sûr donc on jette un oeil régulièrement, le but c’est que ça soit croustillant mais pas cramé!)

Versions sucrées :

- Comme des vraies céréales : à la pâte de base on rajoute de l’édulcorant et un arôme au choix (moi j’avais mis praliné miam !), ensuite on coupe en petits morceaux la plaque cuite et on met dans du lait (comment ça c’est pas une recette? mais euh …)

- comme des tartines de nutella : dans la pâte de base on rajoute édulcorant et arôme au choix. On tartine abondamment de nutella. On réalise un dutella (1 jaune d’oeuf, une cuillère à café de cacao amer, de l’édulcorant et on touille). Une fois la pâte cuite on tartine de dutella, on ferme les yeux et on essaie d’imaginer que c’est du vrai nutella.

Bon j’avoue le dutella ne m’a jamais fait fantasmer… un jaune d’oeuf cru bof bof mais finalement c’est bon ! A essayer.

versions salées :

- avec du tsaziki (fait avec du fromage blanc égoutté donc bien plus épais)

-avec du jambon de poulet et du concombre (oui j’aime le conconbre lol)

Trop bon! Trop rapide ! Trop facile ! Trop croustillant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici donc aujourd’hui la catégorie « oscar minceur« 

  • aubergine
  • bigorneau
  • blanc d’oeuf
  • steak haché 5%
  • caille
  • cancoillotte
  • concombre
  • coca cola light (et heuresement)
  • coque
  • crevette rose, crevette grise
  • fenouil
  • fromage blanc 0% nature
  • haricot vert frais
  • jambon dégraissé
  • bouillon de légumes
  • moule
  • pepsi max light
  • poivron
  • potage de légume
  • potiron
  • steak de cheval (oui enfin c’est du cheval !)
  • surimi
  • taillefine 0% fruité
  • tomate
  • tomme de savoie 10% (faut que j’en trouve absolument)
  • yaourt 0%
  • yaourt 0% aromatisé
  • yaourt 0% pulpes de fruits

Il est à noter que le son d’avoine n’a pas l’oscar minceur mais la palme d’or ;) .

Il ne s’agit pas ici de dire qu’il ne faut consommer que ces produits mais ça peut aider, donner des idées pour varier les repas. Moi par exemple, j’oublie toujours que j’aime le fenouil.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Calendrier
mai 2010
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Suivez-moi
src="http://www.buzzbuttons.com/BUTTON4/twitbutton.swf" type="application/x-shockwave-flash" allowscriptaccess="always" width="120" height="120" menu="false" wmode="transparent" flashvars="username=blogarnaque"> Ma Page sur Hellocoton
Retrouvez blogarnaque sur Hellocoton
Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs bloglovin
Geek de mon coeur


Compteur
compteur pour blog